Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

Les petits reporters rencontrent la directrice des JSA

Les petits reporters rencontrent la directrice des JSA

Mercredi 7 octobre 2015, les petits reporters sont allés rencontrer la directrice des JSA, Marie-Noëlle Lopenague, pour l’interviewer.


Comment vous faites pour diriger les JSA ? Si un animateur fait une bêtise par exemple, vous faites quoi ?

Je ne dirige pas directement les animateurs. Ce sont leurs responsables qui le font, comme Alain, Frédérique ou encore Nicolas. Moi, je dirige les responsables. Mon rôle, c’est de faire en sorte que les gens soient bien ici.


Depuis quand dirigez-vous les JSA ?

Je suis ici depuis 45 ans. J’avais 15 ans quand je suis arrivée. J’ai commencé en tant qu’animatrice, puis j’ai été entraîneuse au basket et après, j’ai été formée, avec Jean-Louis David, pour diriger les JSA. Il a été le premier directeur. J’étais associée avec lui. Et aujourd’hui, je suis donc la directrice depuis 1990. Je suis heureuse de faire ce métier. Je n’ai pas l’impression d’aller travailler quand j’arrive le matin, je m’éclate tous les jours !


C’était comment les JSA au tout début ?

Les JSA ont presque 90 ans. Au tout début, c’était un patronage : des prêtres et des curés proposaient aux enfants des activités. Et en 1981, la mairie de Bordeaux a proposé d’en faire un lieu d’animation. Nous sommes une maison de quartier depuis 1983.


Comment choisissez-vous les animateurs ?

D’abord, il faut qu’ils aient un brevet qu’on appelle le BAFA. C’est une sorte de diplôme qu’ils obtiennent après avoir appris à devenir animateur. Ensuite, tout dépend de ce qu’on recherche : est-ce qu’on souhaite un animateur pour faire du théâtre ? Un animateur pour faire de la gym ?

Les animateurs sont jeunes, ils ne font que passer car c’est un emploi précaire. Après, s’ils souhaitent poursuivre dans cette voie-là, ils deviennent éducateurs comme Fabienne ou Cristina. Là, ça devient leur métier.
 

Est-ce que c’est vous qui choisissez les activités proposées aux JSA ?

En partie oui, mais c’est surtout un travail d’équipe. On discute ensemble pour trouver quelles activités plairont aux gens. Par exemple, on savait que la zumba était une activité qui plaisait, alors on l’a intégrée à notre programme. Sinon, il y a des activités qui existent depuis toujours comme la gym, le théâtre ou le basket par exemple.
 

Combien de sport y-a-t-il aux JSA ?

Une dizaine.
 

Est-ce que vous avez toujours voulu être directrice des JSA ?

Au début, je voulais être professeur de sport. J’ai fait des études pour ça, j’étais au CRPES (NDLR : Centre de ressourcesd’expertise et de performance sportives). J’ai dû abandonner ce projet à cause d’un accident mais finalement, tant mieux ! Car je préfère être directrice des JSA que prof ! J’adore mon métier !
 

Vous faites quoi comme sport ?

Je fais de la gym, du vélo et je marche aussi. Ca me libère la tête !
 

Est-ce que c’est vous qui choisissez le matériel des JSA ?

Je signe les bons de commande mais ce sont les responsables qui savent de quoi on a besoin pour les activités.
 

Quelles sont vos passions ?

Les JSA ! Et ma famille aussi ! Et en tout premier lieu, ma famille bien sûr !

Propos recueillis par Alix, Cloé, Louanne, Mila, Naomé et Tasnime



Actualités



Evènements

  • Séjour ski 2017

    Retrouvez ici toutes les informations du séjour ski 2017 fiche d'inscription ski Séjour Ski JSA en Espagne Panticosa et ses Thermes sont ...

  • Programmes vacances Hiver 2017

    Fiche inscription PS et MS Fiche inscription GS Programmes des maternelles Fiche inscription des primaires Programmes des primaires Programme ...

  • Accord mets et vins Printanier

    Martin et Olivier vous proposent un avant-goût de printemps à la Maison des 5 sens Le lundi 13 mars 2017 à 20h • Oeuf cocotte aux pleurottes ...


Tous les évènements