Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

La roue tourne au Centre d’Accueil et de Loisirs

La roue tourne au Centre d’Accueil et de Loisirs
De Chantal à Lucie, les animateurs du Centre d’Accueil et de Loisirs des JSA forment une grande famille. Rencontre avec quelques-uns de ses membres.

De génération en génération, les animateurs des JSA se passent le relais pour s’occuper des enfants du quartier. Chantal fait partie des aînés de cette grande famille. « C’était vers 1986/1987. La Maison de quartier venait de mettre en place le centre aéré. Je suis alors arrivée aux JSA en tant qu’animatrice, et je n’en suis jamais sortie, raconte Chantal. Je m’occupais des enfants de 4-5ans les mercredis. Il y a eu une année où l’école Flornoy a testé de nouveaux rythmes scolaires avec des cours le mercredi matin. On récupérait les enfants à 11h30. On venait manger aux JSA, c’était Corinne et son mari qui préparaient le repas. Et après, on emmenait les enfants à Cadaujac, à l’Ermitage. C’était la campagne, le plein air ! Les enfants étaient heureux ! Les années suivantes, on a mis en place les ateliers au sein de la Maison de Quartier. Et comme les groupes s’agrandissaient, on s’est éparpillé et j’ai commencé à m’occuper des enfants au sein de l’école Bernard Adour. J’y suis restée longtemps » se souvient Chantal. Désormais attachée à son rôle d’animatrice, elle a alors tourné le dos à sa vocation initiale : formée à l’école d’arts appliqués, elle se destinait au métier d’étalagiste : « Avec des élèves de mon école, on était appelés par les boutiques du triangle d’or de Bordeaux, pour mettre en place leurs vitrines, les décorer. Mais au fur et à mesure, on commençait à nous demander de faire également la vente, et ça, je ne voulais pas. Par la suite, j’ai continué à dessiner. Aux JSA, avec Danielle et Marie-Laurence, on mettait régulièrement des expositions en place avec les enfants pour décorer l’accueil ou encore les escaliers. On utilisait toute sorte de matériel comme le plâtre, l’argile, la peinture. » Chantal a donc mis ses compétences de décoratrice au service des JSA. Aujourd’hui encore, elle anime des ateliers créatifs avec les enfants, notamment dans le cadre des Temps d’Accueil Périscolaire (TAP). Egalement animatrice lors des séjours d’hiver de la Maison de Quartier, Chantal a donc vu passer des centaines et des centaines d’enfants qu’elle a vu grandir : « J’ai appris à skier à Frédérique ! » En effet, l’actuelle directrice des maternelles des JSA se souvient très bien de ces vacances : « Chantal, c’était notre petite Maman du séjour ! ».

L’arrivée des cadets
Entre Chantal et Frédérique, il y a la génération d’Alain qui s’est installée aux JSA avec Gilles, Didier et Eric notamment.  L’actuel responsable du pôle enfance et jeunesse de la Maison de Quartier, est arrivé en 1988. A part une petite pause pour faire son service militaire, Alain est resté fidèle aux JSA : « C’est Daniel Rousseau, alors permanent du basket, qui a fait appel à moi car les JSA cherchaient un intervenant en gymnastique et athlétisme. Ça a été ma première véritable expérience professionnelle. Après, j’ai commencé à diriger des colo, j’ai également été entraîneur de basket. » Conquis par l’ambiance de la Maison de Quartier, il a invité son frère Gilles à rejoindre l’équipe des JSA en 1989. Comme beaucoup à la Maison de Quartier, Alain ne connait pas la routine : « Mon travail ici, c’est une passion qui ne s’est jamais démentie. J’ai toujours autant de plaisir à préparer mes séances de gym, et les relations avec les enfants, les partenaires et les collègues restent toujours aussi enrichissantes ».  Alain travaille aujourd’hui avec ceux qu’il a eus sous sa responsabilité les mercredis et lors des séjours : Fred, Hugo ou encore Denis en font partie. « J’adore travailler avec eux », précise-t-il enthousiaste.

Génération 78/79
Dans la famille des JSA, il y a toute une génération née à la fin des années 70 comme Frédérique, Hugo ou Nicolas. Eux n’ont presque jamais quitté les lieux. Ils ont commencé en suivant des cours de danse, de basket, de volley ou pour fréquenter le centre d’accueil et de loisirs et les séjours de vacances. Hugo, lui, est « né dedans » comme il le dit. Normal, sa mère n’est rien moins qu’une des fondatrices des JSA et l’actuelle directrice des lieux depuis plus de 30 ans ! Quant à Fred, elle dit être « une enfant des colo et du centre de loisirs »,  « Je n’ai dû rater que deux séjours au ski. J’y allais tous les ans, raconte-t-elle.
Arrivés à l’adolescence, ils ont endossé le rôle d’animateur : « J’ai animé ma première colonie à 17 ans, raconte Hugo. On était encore de grands enfants ! Il nous arrivait même de nous accuser de tricheries pendant les jeux qu’on organisait! ».  Fred poursuit : « Je me suis sentie bien dans ce rôle. Ça m’a beaucoup aidée de me sentir utile pour les enfants. J’ai pris confiance en moi en participant à leur éveil et en prenant des responsabilités. D’une certaine manière, en devenant animateur, on s’est détaché de notre enfance petit à petit ».  
Petit à petit, Fred, Hugo et Nicolas ont commencé à diriger les séjours des JSA : « J’aime monter des projets pour les colo et organiser tout le séjour » reconnait Hugo. Et c’est vrai que maintenant, on a moins l’insouciance et l’énergie pour être animateur ». «On était devenus plus grands, on se détachait de l’imaginaire, » réplique Fred.  Ils ont donc passé le relais notamment à des jeunes qu’ils avaient sous leur responsabilité il n’y a pas si longtemps : « Voir Lucie, Mathieu ou Genna désormais animateurs, ça donne un petit coup de vieux, » remarque Hugo ! « Mais c’est sympa car c’était des enfants avec qui on s’entendait très bien ».

Les benjamins
Lucie, aujourd’hui animatrice durant les séjours et les mercredis après-midi, se rappelle très bien de ses animateurs : « Durant un séjour, ils avaient créé le personnage de Paracétamol qui cachait les indices pour la chasse au trésor. Je me souviens aussi d’Hugo déguisé en clochard pour un jeu de Cluedo grandeur nature…Ils étaient top ! On a de trop bons souvenirs avec eux ! Moi, je ne venais pas les mercredis car mon père pouvait me garder. J’adorais être avec lui mais…j’étais un peu deg de ne pas venir aux JSA ! » La roue a donc tourné pour Lucie qui est désormais collègue avec son ancien directeur de séjour, Hugo : « Il restera toujours mon animateur ! Mais c’est vrai que je le vois différemment aujourd’hui. Disons que c’est plus détendu ! Il m’a vu grandir quand même ! ».
En accueillant à bras ouverts les anciens des JSA pour qu’ils deviennent à leur tour animateur, la Maison de Quartier maintient cet esprit de famille et cette convivialité qui lui sont propres. « Evidemment, nous accueillons aussi des têtes nouvelles, précise la directrice, Marie-Noëlle Lopenague ! Nous finançons le BAFA à nos futurs animateurs pour leur permettre d’évoluer sereinement dans cette voie ».

La famille des animateurs des JSA continue donc à grandir…

Lucie, la benjamine et Chantal, l'aînée



 


Actualités



Evènements

  • Programmes vacances Hiver 2017

    Fiche inscription PS et MS Fiche inscription GS Programmes des maternelles Fiche inscription des primaires Programmes des primaires Programme ...

  • Accord mets et vins Printanier

    Martin et Olivier vous proposent un avant-goût de printemps à la Maison des 5 sens Le lundi 13 mars 2017 à 20h • Oeuf cocotte aux pleurottes ...

  • Représentation de Musique

    L'école de Musique vous propose une représentation de l'école de Musique Le mercredi 15 février à 19h au foyer des JSA ...


Tous les évènements