Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

L’enfant des JSA

L’enfant des JSA
Fils de Marie-Noëlle Lopenague, co-fondatrice des JSA puis directrice durant trente ans, Hugo est « tombé dedans » quand il était petit. Aujourd’hui, il est, entre autre, responsable du Centre d’Accueil et de Loisirs et poursuit sa route avec enthousiasme au sein de cette maison qui l’a vu grandir.

Les JSA sont la deuxième maison de beaucoup de monde entre ces murs, peut-être encore plus pour Hugo. « J’ai tout fait ici, du basket, de la danse aussi pendant trois ans. Je participais aux séjours, je fréquentais évidemment le centre de loisirs. Je me souviens du bus informatique qui stationnait tous les mercredis devant le bureau de ma mère. Il y avait une dizaine d’ordinateurs dedans et on y jouait à Pacman, raconte-t-il. Mais je ne pensais qu’au basket, j’étais déjà accro ».  Outre l’attachement à la Maison de Quartier, c’est aussi la passion pour ce sport que ses parents ont su lui transmettre : « J’ai commencé très tôt, vers 5 ans. Je n’ai arrêté qu’à 30 ans. J’étais alors semi-professionnel. J’ai évolué une bonne partie de ma carrière en nationale 2 et je suis allé jusqu’en nationale 1 ». Aujourd’hui, Hugo a mis un terme à cette carrière sportive mais n’a pas pour autant lâché le panier: « J’anime le basket loisirs tous les lundis soirs et c’est un vrai plaisir, ça me permet de garder un pied dans ce sport ».

Hugo se dit être le « Ravensburger » des JSA car il fréquente tous les publics des JSA de 7 à 77 ans ! Il y a bien sûr les enfants les mercredis étant responsable du Centre d’accueil et de Loisirs. Puis, viennent les ados lors des séjours qu’il dirige : « J’adore ces moments de vie en collectivité où on se coupe du quotidien. On découvre de nouveaux lieux, les rapports avec les jeunes et les animateurs ne sont pas les mêmes. Le prochain sera le séjour ski qui se déroulera en février à Formigal en Espagne. J’ai hâte » !  Hugo fréquente aussi le public senior avec les randonnées qu’il organise et anime tous les jeudis et le public adulte lors des séances de basket loisir le lundi soir. « Ce que j’aime dans mon métier d’éducateur sportif et de responsable de CAL, c’est que je ne fais jamais la même chose ». Il ne connaît pas la routine car les JSA aussi changent au fil des années : « J’avais 20 ans quand j’ai commencé l’animation parallèlement à ma carrière de basketteur. Aujourd’hui, le Centre d’Accueil et de Loisirs, comparé à celui d’il y a à peine dix ans, a énormément évolué : les activités proposées sont bien plus nombreuses ». Avec le retour de la semaine à 4 jours, les mercredis des JSA ont repris du service dès le matin avec une nouvelle organisation inspirée du passé de l’association. C’est ainsi que « la maison verte » renaît de ses cendres. Proposée aux enfants de classes élémentaires n’étant inscrits à aucune activité spécifique des JSA, ce pôle d’animation a pour but de sensibiliser les enfants au développement durable en les rapprochant de la nature. Un jardin pédagogique est ouvert aux petites mains vertes dans le jardin de l’école Ste Monique. « On a su remettre au goût du jour la Maison Verte, c’est une vraie réussite », se réjouit Hugo.

A fréquenter si assidûment les JSA, il y a rencontré sa compagne avec laquelle il a eu deux enfants : Victor qui suit les cours de gym de Fabienne, du haut de ses 3 ans et Alice, la petite dernière de 9 mois qui rejoindra bientôt aussi les gymnases de la Maison de Quartier. « La relève est assurée » annonce-t-il !