Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

Le grand p’tit débrouillard des JSA

Le grand p’tit débrouillard des JSA
Arrivé comme basketteur à l’âge de 8 ans, Nicolas Noaille n’a finalement jamais quitté les murs de la Maison de Quartier. Depuis, il a laissé tomber le ballon et l’a notamment troqué contre une casquette d’animateur-inventeur-bricoleur.

Après quelques années à fréquenter les terrains de basket des JSA, Nicolas s’est attaché à la Maison de Quartier et s’y est investi en se tournant vers l’animation. « J’avais 17 ans lors de mes premiers séjours en tant qu’animateur. J’ai vécu pas mal de coupes de monde de football avec les enfants ! Je me souviens de celle de 2006 où la France s’est fait éliminer dès le premier tour. C’était le début de la colo…tous les enfants pleuraient dès le premier soir, se souvient-il ! Après le bac, je continuais à venir les mercredis et pendant les vacances scolaires tout en suivant mes études d’électronique. J’ai ensuite travaillé dans une entreprise de bornes d’arcade mais j’ai vite compris que je préférais l’animation ! » Il a donc posé son ancre aux JSA.

En deux décennies, il a su y faire évoluer son rôle ; d’abord, en passant le BAFD (Brevet d’Aptitude aux Fonctions de Directeur) pour diriger des séjours. Ensuite, fort de ses compétences en informatique, Nicolas a ébauché le premier site Internet des JSA en 2010. Violaine Navarro, la chargée de communication, a ensuite repris les rênes de cet outil aujourd’hui devenu indispensable à la Maison de Quartier.

Puis sont arrivées les TAP (Temps d’Accueil Périscolaire) avec le changement des rythmes scolaires. Les animateurs ont eu l’occasion de tester de nouvelles activités lors de ces après-midi passées avec les enfants. «  Le LAB est né à ce moment, raconte Nicolas. Au début, je proposais des animations inspirées de ce que font les p’tits débrouillards comme des expériences scientifiques ou du bricolage sur bois. Ensuite, j’ai introduit l’informatique avec la programmation et la robotique ». Depuis, les TAP sont finies mais le LAB continue. Tous les mercredis pendant le CAL, les enfants peuvent s’initier ou se perfectionner en informatique ainsi que les jeudis soir et durant les stages proposés lors de certaines vacances scolaires. Corentin Loth a rejoint l’équipe du LAB et anime certaines de ces sessions LAB. « Bientôt, je réintroduirai les expériences scientifiques et le bricolage sur bois », annonce Nicolas.

Depuis deux ans, il porte une casquette en plus, celle de responsable sécurité des JSA. « Je dois vérifier que tout notre matériel est aux normes,  assurer la sécurité en cas d’évacuation, et ce, pour tous les sites de l’association ». On se doute bien qu’il a à cœur de protéger les JSA, « sa deuxième famille » : « La plupart de mes amis viennent d’ici, et depuis plus de trente ans, forcément, je me suis pris d’affection pour les personnes, les lieux, le quartier » !