Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

Toutes les actualités

Se reconnecter avec son corps
Se reconnecter avec son corps

L’association CAMI (Cancer Arts Martiaux Information) propose des activités sportives adaptées aux personnes atteintes d’un cancer ou en récidive. Emilie Cacheux est l’éducatrice médico-sportif de la CAMI en Gironde. Elle anime des séances de karaté les lundis matins au dojo des JSA. Zoom sur un rendez-vous sportif curateur.
« Cela m’aide à me reconnecter avec mon corps ». Voilà pourquoi Elisabeth vient tous les lundis matins. « J’avais des problèmes de coordination à cause de ma maladie. Au karaté, on décompose nos mouvements. Ça m’aide beaucoup, explique-t-elle. Je considère ces séances comme faisant partie du traitement ». Anne participe également à la séance. C’est la première fois pour elle, ce lundi 12 octobre : « Je sens que ça redynamise mon corps. Les traitements nous ont malmenés. On a notamment perdu de notre force musculaire. Ici, on se remuscle en douceur ».

 



Emilie Cacheux anime ces séances de karaté. Diplômée d’un DU (diplôme universitaire) « sport et cancer », elle explique les bienfaits d’une pratique sportive pour les personnes atteintes d’un cancer, quel que soit le stade de la maladie : « Les traitements fatiguent beaucoup les malades. Or, paradoxalement, ce n’est pas le repos qui les aidera à retrouver la forme. C’est l’activité physique ! De même, il faut savoir que plus la masse musculaire est importante, moins la toxicité de certains traitements est forte. D’où l’intérêt de faire du sport ».

Ce lien entre sport et cancer n’est pas toujours très reconnu. Pourtant, des études scientifiques ont prouvé qu’une pratique suffisamment intense et régulière était nécessaire. L’Institut National du Cancer (l’INCA) a publié un rapport le 14 février 2012 annonçant que la survenue de cancers du sein, du colon et de l’endomètre était réduite de 20 à 30% grâce à une activité physique suffisamment intense et régulière.
Emilie le confirme : « Nous respectons des critères précis de durée, de fréquence et d’intensité afin que nos séances soient efficaces ».

Outre les bienfaits physiques, ces séances de sport ont évidemment un intérêt psychologique : « Cela permet aux personnes atteintes par la maladie de sortir de chez elle », explique Emilie. Son élève Elisabeth le confirme : «  Au début j’hésitais car je voulais plutôt me déconnecter de l’univers de la maladie. Mais c’est vrai que ça fait du bien de se retrouver. Chaque parcours est unique, mais on se comprend et personne ne juge personne ici. On est des compagnons d’armes ! »


Site Internet de CAMI sport et cancer : www.sportetcancer.com

Adresse mail : cami.33@sportetcancer.com

Contact CAMI Gironde : Emilie Cacheux : 06 67 99 26 46

Lire la suite
Bruno, professeur de Judo aux JSA
Bruno, professeur de Judo aux JSA

Bruno, professeur de judo des JSA a répondu aux questions des petits journalistes du mercredi.

A quel âge avez-vous commencé le judo ?
A 4 ans.

Depuis combien de temps l'enseignez-vous ?
Ca fait 10 ans.

Enseignez-vous aussi aux adultes ?
Oui, en effet.

Quand avez-vous commencé à enseigner le judo aux JSA ?
J'ai commencé l'année dernière.

Est-ce que le judo est un sport dangereux ?
C'est un sport de combat mais sans danger.

Qu'est-ce que le judo apporte aux enfants ?
C'est l'école de la vie. Nous transmettons des valeurs importantes comme le respect, l'entraide, la politesse, l'amitié, la fidélité ou encore l'honneur.

Est-ce que les filles sont plus douées que les garçons ?
Pas particulièrement. Il y a des filles plus compétentes que les garçons et vice versa.

Quelle est votre prise préférée ?
Le uchi-mata, c'est une sorte de fauchage de la jambe intérieur.

Propos recueillis par Emma, Naïs et Chloé


Lire la suite
Zizou, la « Zidane » de l'accueil.
Zizou, la « Zidane » de l'accueil.

Les adhérents des JSA connaissent bien son visage souriant et son sens inné de l'accueil. Les petits reporters ont souhaité en savoir plus sur celle qu'on retrouve souvent nichée derrière le bureau d'accueil de la Maison de Quartier.

Tout,vous saurez (presque) tout sur Zizou !

Est-ce que c'est bien de faire l'accueil des JSA ?
Ca dépend à quelle période car ça peut être très prenant mais oui, bien sûr ! J'aime ça, je le fais
depuis 16 ans !

Pourquoi avez-vous choisi ce métier ? Est-ce que c'était le métier de vos rêves ?
Petite, mon rêve, c'était d'être prof de sport. Cela fait 25ans que je suis aux JSA. Au début, j'étais
joueuse de basket. Pendant un moment, je n'avais pas de travail et comme une place se libérait à
l'accueil, j'ai postulé et j'ai été prise.

Pourquoi avez-vous arrêté d'être entraîneuse de basket?
Parce que je n'ai plus le temps, je suis à l'accueil à plein temps.

Est-ce que vous vous appelez vraiment Zizou ?
Non ! En fait, je n'aime pas trop mon vrai prénom alors je préfère qu'on m'appelle Zizou. C'est mon
surnom depuis que je suis petite. Mon prénom c'est G........

Quelles sont vos passions ?
Le basket, les enfants et...les gens !

Propos recueillis par Noa, Emma, Eloïse et Alice.
Photo : Noa.

Lire la suite
Les rencontres intergé du mercredi
Les rencontres intergé du mercredi

Aux JSA, les mercredis, les enfants inscrits au centre de loisirs naviguent entre plusieurs activités et donc différents lieux. Au foyer, ce sont les loisirs créatifs qui sont à l'honneur. Dans cette grande salle, un grand panneau sépare les générations. D'un côté les enfants qui colorient, dessinent et fabriquent des pompons et autre bracelets, et de l'autre, les membres du club senior qui se retrouvent pour notamment taper le carton.

Mercredi 3 septembre 2015, Anaé, Clémence, Mathilde et Eitan sont passés de l'autre côté du panneau qui sépare les jeunes des membres du club senior pour aller à la rencontre de Christian, son épouse Huguette, Marie-José et Raymonde.
Les enfants avaient auparavant préparé de nombreuses questions pour en savoir plus sur l'enfance de ces seniors. L'interview a duré plus d'une heure.



Retranscription :


Les enfants : Comment faisiez-vous sans Internet ?
Les membres du club senior : On s'en passait facilement ! Quand on devait faire des recherches, on utilisait le dictionnaire par exemple. Et dans les années 80, il y avait le minitel. C'était une sorte de petit ordinateur qui permettait d'obtenir les horaires de train par exemple ou encore de trouver le numéro de téléphone et l'adresse de quelqu'un.

Les enfants : Comment c'était à la maison ?
Les membres du club senior: A notre âge, c'était plus dur. Aujourd'hui, vous avez tellement de choses ! On ne mangeait pas toujours à notre faim. A notre époque, on n'allait pas à l'école les jeudis. Et ce jour là, une fois les devoirs finis, on devait faire les courses, aider au jardin. Et puis il n'y avait pas de machines à laver ou de lave-vaisselle comme aujourd'hui ! On devait tout faire à la main ! Je me rappelle de l'arrivée de la machine à tambour qui permettait d'essorer le linge. Il fallait tourner une manivelle pour faire tourner le linge.
Christian : Quand je pouvais, j'allais aider l'épicier dans sa tournée.
Huguette : Mon enfance était assez difficile. Tous les matins par exemple, avant d'aller à l'école, je devais passer le balai et faire les courses. J'arrivais souvent en retard en cours.

Les enfants : C'était comment l'école à votre époque ?
Les membres du club senior : Les garçons et les filles étaient séparés ! Mais on se retrouvait pour la chorale.
Moi, raconte Christian, je me rappelle qu'on allait embêter les filles par dessus le grillage qui nous séparait !

Les enfants : Comment vous faisiez sans téléphone portable ?
Les membres du club senior : On s'écrivait des lettres et des cartes postales. Et quand on voulait téléphoner, on allait à la poste.

Les enfants : Vous mangiez quoi comme bonbons ?
Les membres du club senior : Des carambars, des carrés au caramel et notamment des caramels gagnants (comme dans la chanson de Renaud)! Il y avait aussi des sucettes, des bâtons de réglisse, des malabars aussi.

Les enfants : Vous mangiez quoi pour votre goûter ?
Marie-José : Souvent du pain et du chocolat.
Christian : De temps en temps, je mangeais du pain sur lequel je tartinais du saindoux auquel j'ajoutais du sel.
Huguette : Moi, j'avais droit au beurre sur ma tartine une fois par mois.

Les enfants : A quoi vous jouiez ?
Les membres du club senior : On jouait à la corde à sauter, à cache-cache, au cow-boys et aux indiens, aux petits soldats, au football, on faisait du vélo aussi.

Les enfants : Les poux, ça existait déjà ?
Les membres du club senior : Oh oui ! Comme aujourd'hui !

Lire la suite
Les associations Maisons de Quartier de Bordeaux  sous un même toit
Les associations Maisons de Quartier de Bordeaux sous un même toit

Dimanche 13 septembre 2015, à l'occasion de Cap Asso, a officiellement été lancé le groupement des huit Maisons de Quartier de Bordeaux.
Un mariage attendu depuis longtemps et qui promet la naissance de beaux projets.

Lire la suite
Et c'est parti pour les TAP !
Et c'est parti pour les TAP !

14h30...TIC TAC TIC TAC...c'est l'heure des TAP !

Lire la suite
Le Centre de Loisirs fait sa rentrée
Le Centre de Loisirs fait sa rentrée

Mercredi 2 septembre 2015

33 ans que j'ouvre le portail des JSA pour le premier jour du Centre de Loisirs. Et toujours autant d'émotion, je considère que cette journée est l'une des plus importantes de la semaine.
Plus de 800 personnes entrent... Les enfants bien sûr pour s'amuser, pratiquer une activité sportive mais pas que... Les parents qui s'entremêlent, les dirigeants, les éducateurs, les entraîneurs, les permanents, les animateurs... Bref la journée la plus vivante.

J'ai une pensée plus qu'amicale pour Jean-Louis David, Marie-Laurence, Danielle............ et tant d'autres qui ont partagé cette journée si particulière.
Le projet originel des mercredis s'appuie depuis 33 ans sur nos activités spécifiques. Il marque les valeurs transmises par nos anciens : la solidarité et le partage que les JSA ont souhaités imprégner entre tous. La priorité de l'association : le bien vivre ensemble. Et  je suis si fière que nous ayons, avec l'équipe actuelle prénisée ce projet qui est une partie de l'âme des JSA.
Une très belle rentrée réussie !

Marie-Noëlle Lopenague
Directrice de la Maison de Quartier

Lire la suite
Qui est la star ?
Qui est la star ?

Devant la salle des Peupliers, dans la petite allée du même nom, ce jour-là, personne n'attend pas le président. La porte du gymnase est close, le clame règne en ville.

Boris, gentiment, téléphone au gardien, qui rapplique à vélo illico, le trousseau de clés en poche. Avant de pousser la porte de la salle, une grande fresque sur un mur blanc mêle les arts, les sports, les cultures avec en symbole ue poignée de main noire et blanche.

Reconstruite en 1989, la salle est modeste. Un poster de Boris Diaw sur la porte d'entrée semble rappeler qui est le patron. Boris se regarde et sourit. Puis il pousse la porte, entre. Il est chez lui.

Extrait de l'équipe magazine Spécial Euro Basket

Lire la suite
Gala de danse
Gala de danse

Quel magnifique gala de danse au théâtre Fémina !

Lire la suite
Les 20 ans de l'escalade
Les 20 ans de l'escalade

Une très belle journée, ce samedi 27 juin 2015 !

Lire la suite


Actualités



Evènements

  • Soldes aux JSA

    N'hésitez pas à venir vous inscrire au Fitness, à la salle de Musculation... Les JSA démarrent leurs soldes !  

  • Séjour Ski aux JSA

    Programme ski 2019 Fiche d'inscription ski 2019 primaires Fiche d'inscription ski 2019 ados

  • Marché de Noël aux JSA

    Quand ils arriveront à la Maison de Quartier ce mercredi 19 décembre, les enfants seront rapidement plongés dans un univers merveilleux ! Les ...


Tous les évènements