Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

Culture

Une partition commune
Une partition commune


L’école de musique des JSA et celle de St-Caprais-de-Bordeaux ont décidé d’unir leurs talents en cette année 2017/2018. Un projet pédagogique commun a été mis en place : « De Note en école ». Grâce à ces échanges, les élèves des deux écoles apprennent à s’adapter : découvrir la direction d’un autre chef d’orchestre, un nouveau lieu et de nouveaux musiciens comme eux ! Mathieu Caignard, professeur de musique aux JSA participe à ce projet et nous raconte le déroulement de ces échanges…

Comment s’organisent les échanges, à quelle fréquence ?

Pour cette année, nous sommes partis d'un commun accord sur un échange trimestriel, et la participation au spectacle de fin d'année dans chacune des écoles de musique. Les enfants et adolescents se sont investis tant personnellement qu'en groupe. Il nous semblait important qu'ils puissent produire devant un public le résultat de leurs efforts. Ce projet, tout en nous impliquant Corinne et moi-même sollicite également les professeurs de chacune des écoles de musique, qui ont accepté de faire travailler les élèves en cours individuels sur les partitions du projet (NDLR : Corinne est la professeure de flute, responsable de l'orchestre ado et de la chorale de St Caprais et directrice de l’école de musique).
Comme cela nous demande beaucoup de disponibilité de notre part, à Corinne et moi-même, en terme de préparation de partitions pour les musiciens, écrites en fonction de leur niveau, ainsi qu'une certaine organisation pour chaque déplacement, nous avons souhaité privilégier pour cette année le qualitatif au quantitatif. Il y a donc 3 répétitions.
Il ne faut pas non plus oublier que chaque école est impliquée dans ses projets personnels, tels que le regroupement de chorales de l'entre-deux-mers pour St Caprais, le concert des orchestres de l'école de musique, les spectacles de fin d'année, et coté JSA, le concert des JSA, le spectacle avec l'école de Flornoy, ou encore le spectacle de fin d'année!

Comment s'est déroulée la première rencontre ?
Nous avons fait une première répétition dans les locaux des JSA. Une dizaine de musiciens de St Caprais se sont donc déplacés pour l'occasion avec Corinne.
Dans un premier temps nous avons divisé les enfants en groupe de travail. L'orchestre d'un côté, la chorale pour répéter les chants, ainsi que des zones de travail pour certains musiciens, tels que les pianistes (un quatre main sur une des chansons, avec une pianiste de chaque école), ou encore les flutistes... Puis, après une pause-gouter, nous nous sommes tous retrouvés pour répéter ensemble. La première répétition était un moment de découverte pour tous les participants. Les enfants des JSA étaient très attentifs à l'orchestre de St Caprais, qui leur a joué un bout de programme. C'était une manière d'échanger à travers la musique. D'abord tous intimidés, les enfants se sont pris au jeu et semblaient ravis du résultat.
 
Quelle est la date de la prochaine répétition et que préparez-vous ?
Nous nous retrouvons à l'école de musique de St Caprais le 17 mars prochain, pour 3heures de répétition. Au programme, nous réviserons Porte du ciel (musique de Patrick Mellé), puis nous travaillerons sur 3 autres nouveaux morceaux. Nous espérons que les musiciens des JSA hors formation musicale pourront se joindre à nous afin d'être intégrés sur le programme Orchestre seul.
En effet, nous avons des morceaux concernant la chorale seule, accompagnée de piano, l'orchestre seul, mêlant des musiciens des 2 écoles de musique, et des morceaux alliant la chorale et l'orchestre. Nous souhaitions montrer aux participants diverses formations.

Que disent les enfants de ces échanges ?
Ils étaient pour la plupart intimidés. La moyenne d'âge est d'une dizaine d'années. Nous avons des plus petits et également des plus grands. Ce n'était pas non plus évident pour les élèves de St Caprais qui arrivaient dans un endroit qu'ils ne connaissaient pas. Mais c'est ce que nous voulions. Casser la zone de confort de nos apprentis musiciens. Et ils ont adoré! Une grande aventure pour St Caprais, et pour les plus jeunes, des JSA, une découverte de la musique collective. Nous espérons que d'autres élèves souhaiteront participer, et ce même en cours de projet.

Et toi, en tant que professeur, qu'en dis-tu ?
Ce projet est parti d'une envie commune entre plusieurs professeurs de dépasser le cadre de nos écoles de musique respectives. Nous avions envie que nos élèves découvrent de manière ludique, et dans un format différent de celui auquel ils étaient habitués de nouvelles manières d'échanger autour de la musique.
Je pense que nos écoles ont tout intérêt à poursuivre ce type de projet. Je remercie d'ailleurs les JSA, ainsi que l'école de musique de St Caprais qui se sont montrés enthousiastes pour le projet.
Il ne faut pas non plus oublier les bénévoles, qui ont fourni les prospectus et participé à leur diffusion, qui accompagnent les enfants sur les répétitions, ainsi que les professeurs qui participent à ce projet en faisant travailler les élèves et contribuent ainsi à une belle réussite commune.

 

Lire la suite
Un dirigeant avec du caractère
Un dirigeant avec du caractère

Bénévole très investi dans la section volley-ball des JSA dans les années 80/90, Paul Pastré nous a quitté en avril 2017. Un hommage lui sera rendu le 10 mars prochain.


 

Lire la suite
Un stage à la pointe de la grâce !
Un stage à la pointe de la grâce !

Les 24 et 25 octobre, Karine a proposé un stage de danse classique. Huit élèves ont pu bénéficier de quelques heures intensives pour perfectionner leurs acquis.

Lire la suite
Sylvie, « the Voice » des JSA.
Sylvie, « the Voice » des JSA.

Rencontre avec la professeur de chant de l’école de musique qui nous raconte son parcours et sa place aux JSA.

Lire la suite
Le LAB prend racine.
Le LAB prend racine.

Après le succès des stages et ateliers, le LAB va développer son offre dès le mois de septembre. Bricoleurs et apprentis informaticiens, nous vous donnons rendez-vous !

Lire la suite
Rentrée 2017/2018 : du nouveau du côté de l’école de musique !
Rentrée 2017/2018 : du nouveau du côté de l’école de musique !

Mini-orchestre, mini-conservatoire, chorale pop-rock et nouvel atelier, l’école de musique apporte son lot de nouveauté pour démarrer l’année.

Lire la suite
« Un spectacle digne du Fémina »
« Un spectacle digne du Fémina »

Tous les deux ans, les professeurs de danse et leurs élèves se concentrent sur cette soirée, aboutissement de plusieurs mois de travail et d’heures de répétition. Pour cette édition 2017, le gala de danse aura su éblouir les spectateurs et enchanter les danseurs.

Lire la suite
Complicité et émotion pour le concert de fin d’année
Complicité et émotion pour le concert de fin d’année

Le trac s’est installé petit à petit en ce mercredi 31 mai. A quelques heures de leurs prestations, des élèves de l’école de musique se sont confiés. Puis le spectacle a commencé après quelques péripéties !...

Lire la suite
Un nouveau prof de guitare
Un nouveau prof de guitare

Parti vers d’autres horizons musicaux, Guillaume n’enseigne plus la guitare aux JSA, c’est Alexandre qui a pris son relais. Rencontre avec la nouvelle tête de l’école de musique.

« J’avais 15 ans quand j’ai commencé la guitare. Je prenais des cours collectif à l’école de musique de St Médard ». Aujourd’hui, les rôles se sont inversés. Cela fait une quinzaine d’années qu’Alexandre a endossé le rôle de professeur de guitare. « J’ai commencé à enseigner en région parisienne, là où j’ai suivi mes études de musique ». Alexandre est revenu dans son sud-ouest natal avec une collection de diplômes impressionnante : après être passé au CIM de Paris (équivalent du CIAM à Bordeaux, Centre International des Musiques), puis aux conservatoire de Colombe et de Cergy, il a obtenu  un diplôme de solfège, un diplôme de guitare jazz, un diplôme d’arrangement et orchestration, un autre de direction de groupe et composition et enfin, un diplôme de déchiffrage ! « Quitte à se déplacer jusqu’à Paris, il fallait bien que je rentabilise » argumente modestement Alexandre !

Sa spécialité, c’est le jazz, mais il ne compte pas pour autant imposer sa passion à ses élèves : « Je m’adapte à eux. Mon objectif est de leur apprendre les bases comme bien tenir leur guitare. Aussi, s’ils souhaitent un jour s’initier à un autre instrument, je trouve ça bien de leur apprendre à lire les notes. Mais si un élève déteste la lecture de notes, alors on fera de la musique autrement. Le but est qu’ils soient intéressés. Ici, on apprend la musique par loisir, il n’y a pas d’examen ni de sélection. On se cale au rythme de l’élève » explique le nouveau professeur de guitare.

Parmi la vingtaine d’élèves que compte Alexandre, beaucoup ont appris la guitare avec Guillaume, son prédécesseur : « C’est un copain avec qui je joue régulièrement ! On a la même approche de la musique ». Les élèves de Guillaume ne seront donc pas trop bouleversés et pourront même garder un contact indirect avec leur ancien professeur : « Guillaume était très attaché à eux, précise Alexandre. Il me demande de leurs nouvelles » ! La passation de relais se fait donc en douceur, telle une partition de jazz cool.

Le top 3 musical d’Alexandre :
Pat Methény
Franck Zappa
Kenny Wheeler (trompettiste canadien qui mérite d’être  connu selon Alexandre !)

Lire la suite
Ce n’est qu’un au revoir !
Ce n’est qu’un au revoir !

Cela faisait presque dix ans que Guillaume enseignait la musique aux JSA.
Intervenant en éveil musical dans un premier temps, il a ensuite sorti sa guitare pour enseigner la gratte jusqu’à la fin de la saison dernière.
Une opportunité professionnelle l’a poussé à quitter l’école de musique des JSA, non sans émotion.


Quelle a été la raison de ton départ?
J'ai été contacté mi-juin par Thomas Saint-Laurent, le coordinateur et professeur de guitare du département Musiques Actuelles de l'Ecole de Musique Municipale -EMM- de Gradignan. L'ancien professeur de guitare basse, Félix Lacoste, un ami, quittait son poste, et comme j'avais déjà été de jury là-bas, et qu'ils avaient la volonté de travailler en toute complicité et efficacité avec quelqu'un qu'ils connaissaient, ils ont pensé à moi.
Engagé sur le papier pour la rentrée 2017 avec mes élèves et les JSA, j'ai d'abord poliment refusé... pour me rendre compte assez vite que des postes semblables, dans une structure qui offre une telle dynamique musicale -presque 600 élèves, et une trentaine de professeurs- était une opportunité qui ne se représenterait peut-être pas.
 
Est-ce que cette décision a été difficile à prendre?

D'un point de vue Sentiments & Code Moral de la Chevalerie, oui, définitivement! Il est très délicat pour moi d'avoir l'impression de me désengager, auprès de mes chouettes élèves et collègues, un peu au dernier moment... d'où ma satisfaction d'avoir pu assurer sans trop de dégâts la transition et d'être remplacé par Alex, un ami et super musicien avec lequel je travaille régulièrement.
D'un point de vue strictement professionnel et rationnel... j'ai beau être sentimental, c'était sans doute la décision à prendre, en toute logique.

Quels souvenirs garderas-tu des JSA?

Que des très bons, dans l'ensemble, car les premiers datent de mon enfance et des mercredis matins où il fallait mettre son ticket de cantine dans la gueule d'un Lion en carton-pâte!!!...
Trois périodes, en fait : les mercredis en primaire, puis l'école de musique et son atelier terrible du jeudi soir, entre 16 et 20 ans -belle histoire de rock et d'amitié!!! Et enfin, mes balbutiements, confirmés avec le temps, de jeune prof de guitare / basse, les belles complicités avec certains élèves et parents, les spectacles et bouffes avec les collègues, mes mercredis dans le bureau-boudoir musical de Cathy, la pause déjeuner avec la fraicheur jamais mise à mal de nos collègues de danse et gym... Plein de souvenirs, plein!!!

Vas-tu garder contact avec certains de tes anciens élèves?
Dans ce genre d'affaires, il faut être actif des deux côtés pour que le contact se garde! Nos vies sont faites de plein de rencontres que l'on aurait aimé prolonger, ne serait-ce que par quelques nouvelles, et que le temps nous fait pourtant bien involontairement mettre de côté... pour autant, je reste un philosophe positif, Bordeaux n'est pas bien grand, et malgré mes courses musicales multiples, il y aura toujours un peu de place pour nos échanges, s'ils le désirent. J'ai récemment pu partager un déjeuner avec une élève qui rentrait en prépa, par exemple, car elle n'avait pas pu se rendre au gouter d'adieu. Et je me dis qu'il y aura d'autres occasions...
J'ai eu pas mal de demandes des parents pour être sollicités lors des concerts de mes divers groupes... c'est une façon de garder le contact qui peut coller à la vie d'un musicien hyperactif!
En tout cas, je n'oublie aucun de ces élèves, car même lorsque la musique fonctionne un peu moins bien, le cours individuel reste un échange privilégié, pour le pédagogue qui le vit.

Qu'est-ce que ton passage aux JSA t'a apporté? As-tu appris ici à peaufiner ta manière d'enseigner? Si oui, comment?
Ces années aux JSA, cumulées à mes cours sur Saucats, où j'enseigne toujours, ont été un formidable laboratoire de méthodologie, de formation personnelle, à la fois sur le tas et dans l'observation de mes collègues. Elles m'ont permis de trouver mes axes d'enseignement, comment les assouplir parfois, et comment transmettre ma passion en admettant la vitesse d'apprentissage de chacun, faire comprendre la nécessité d'un travail soutenu et attentif tout en restant bienveillant.
J'ai pu bénéficier d'une réelle complicité de quelques parents assez impliqués dans cette tâche, ainsi que d'une vraie liberté pédagogique.
Et puis, se mettre à la place des élèves renvoie toujours le professeur à son propre vécu de musicien, jusqu'à parfois profondément modifier sa pratique personnelle... on progresse sur absolument tous les plans, lorsque l'on est libre d'essayer de bien faire et de partager!

Expression libre...si tu as un message à faire passer, c'est le moment !
Je vais bien sûr en profiter pour saluer et remercier tous les membres de l'équipe des JSA auxquels je n'ai pas pu faire mes adieux "dans les règles", en chair et os ou par écrit.
C'est une belle Maison, qui fonctionne grâce à l'envie du vivre ensemble et du partage de nos passions, qu'elles soient sportives, culturelles ou artistiques. Cet objectif est bien sûr en premier lieu dévolu au quartier de St Augustin, où j'ai grandi,  mais il a sans doute une portée bien plus universelle, dans cette idée profondément sociale qu'il y a et qu'il y aura toujours à "faire ensemble". Merci à tous pour rendre cela possible, bénévoles, salariés, anims, intervenants... Croyez-le, même si je m'en vais, On y est bien, et ce n'est pas un hasard!
A bientôt, Bordeaux n'est pas grand... et mes jambes m'emmèneront encore bien des fois fouler le trottoir de la rue des Peupliers!

 

Lire la suite


Actualités



Evènements

  • Vide Greniers Puériculture 2018

    Depuis 11 ans maintenant, les JSA organisent leur Vide Grenier Puériculture Retrouvez nous, le dimanche 25 novembre 2018 de 9 h 00 à 16 h 00 A l'espace ...

  • Vacances de Toussaint 2018

    Retrouvez tous nos programmes pour les vacances de Toussaint  : - Programme PS et MS Maternelles - Programme GS Maternelles - Programme Elementaire - ...

  • Nouveaux cours dans votre salle de Musculation

    Pour la rentrée et tout au long de l'année, nous avons le plaisir de vous annoncer que des cours de remise en forme vous serons proposés. ...


Tous les évènements