Ongi Ettori à Bi-Izarrak !? (Bienvenue à Bi-Izarrak)

Ongi Ettori à Bi-Izarrak !? (Bienvenue à Bi-Izarrak)
Bi-Izarrak est une association amie des JSA depuis toujours. Elle gère un site de trois hectares niché dans une forêt sur les hauteurs de Bidart au pays basque ; un lieu idyllique que les JSA réinvestissent pour leurs prochains séjours notamment ceux de cet été.

Bidart…Une ville qui évoque le paradis des surfeurs mais pas seulement. Située au cœur du pays basque, cette petite ville au charme fou vous plonge dans l’ambiance de ses terres verdoyantes aux demeures bardées de colombages et volets rouges. Sur les hauteurs de la ville, au cœur d’une forêt, se trouve le site de l’association Bi-Izarrak étendu sur trois hectares.

Au départ, il n’y avait qu’une ferme nommée « Ithurbidia » datant de 1706. Rachetée dans les années 50 par deux paroisses bordelaises, St Ferdinand et St Augustin, elle fût entièrement rénovée : «Tout était en terre battue, il n’y avait rien au départ », raconte Laurence Barbier, la directrice de Bi-Izarrak. Petit à petit, à la ferme originelle se sont ajoutés d’autres bâtiments, des terrains de jeux... L’objectif ? Accueillir les jeunes du quartier pour des séjours en été notamment. « La première colonie s’est tenue en 1959 », précise la directrice. Nombreux sont les aînés du quartier St Augustin à y avoir séjourné durant leurs vacances.

Les JSA ont leur lot de souvenirs là-bas y ayant organisé plusieurs séjours par le passé. Ils ont décidé de réinvestir ce lieu. « Cela faisait longtemps qu’on organisait nos séjours ailleurs depuis plusieurs années, en Espagne, en Corse ou encore du côté des Landes... explique Alain Vigneau, responsable du Pôle jeunesse. En raison de notre amitié historique et de notre partenariat, nous avons choisi de retourner sur le site de Bi-Izarrak à Bidart pour nos séjours ».

Il faut dire que le lieu vaut le détour. Tout y est pour faire vivre aux enfants des vacances de rêve. Aujourd’hui, le site peut accueillir jusqu’à 150 personnes sur plus de trois hectares. A la ferme originelle se sont ajoutés trois bâtiments : deux dortoirs comprenant des chambres et salles de bains et un dernier plus imposant et isolé, baptisé « Izar-Perdia ».

Outre le confort des lieux, c’est le cadre qui frappe les esprits : situé sur les hauteurs de Bidart, on aperçoit l’océan depuis la ferme. « On est à 20 minutes à pied de la plage » précise Laurence. Quand on remonte le site vers l’ouest, on pénètre dans une grande forêt qui ne demande qu’à être investie par les enfants pour y fabriquer des cabanes, jouer aux aventuriers ou organiser des ateliers land-art. « La proximité de l’océan nous permet d’organiser des stages de surf ou de paddle, explique la directrice du site. Nous ne sommes pas loin de l’Uhabia, une rivière bordée d’une voie verte, l’idéal pour organiser des sorties à vélo ».

A quelques minutes de Bidart, la chaîne des Pyrénées plonge dans l’océan. A cet endroit se situe la Rhune, célèbre sommet à la vue saisissante sur l’Atlantique ; la destination parfaite pour organiser des randonnées.
Entre océan, forêt et montagne, Bi-Izarrak promet des séjours au cœur de la nature que les JSA sont impatients de faire (re)découvrir aux enfants du quartier !

Au fait, Bi-Izarrak…ça veut dire quoi ?
Cela signifie « deux étoiles » en basque. L’une représente St Augustin et l’autre St Ferdinand, les deux paroisses qui sont à l’origine de ce projet.


Actualités



Evènements


Tous les évènements