Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

Toutes les actualités

Organisation des mercredis JSA
Organisation des mercredis JSA

Retrouvez ici les informations concernant les lieux et horaires d'accueil des enfants pour la journée du mercedi !

Maternelles :

Télécharger le fichier (Maison-Mat-Flornoy.pdf)

Télécharger le fichier (Maison-Mat-Ste-Monique.pdf)

Télécharger le fichier (Maison-mat-Bernard-Adour.pdf)

Télécharger le fichier (Maison-Mat-Albert-Thomas.pdf)


Elémentaires :

Télécharger le fichier (Maison-activites-Specifiques.pdf)

Télécharger le fichier (Maison-des-arts.pdf)

Télécharger le fichier (Maison-Multisports.pdf)

Télécharger le fichier (Maison-Verte.pdf)

Lire la suite
Un CAL au vert
Un CAL au vert

Les JSA poursuivent leur transition vers une organisation toujours plus respectueuse de la planète. Mehdi, notre éducateur « développement durable » présente les grands projets en la matière, pour la rentrée du Centre de Loisirs.

Quelles sont les lignes directrices du CAL cette année en matière de développement durable ?

Trois grands thèmes vont nous guider : le gaspillage alimentaire, les économies d’énergie et la récupération.

Concrètement, cela va se traduire par quelles actions en matière de lutte contre le gaspillage alimentaire pour commencer ?

Les repas des mercredis midi sont souvent source de grand gâchis alimentaire. On va mettre en place un système de pesée des aliments pour sensibiliser les enfants à la quantité de nourriture qu’on gaspille. Cela les aidera à mieux évaluer le contenu de leur assiette. Ensuite, ces restes alimentaires vont être redistribués notamment grâce à notre partenariat avec l’association « le chaînon manquant ». Leur objectif est de faire le lien entre les structures qui ont un surplus de nourriture à donner et les associations qui en ont besoin pour la redistribuer aux plus démunis.
Aussi, ces restes alimentaires serviront lors d’ateliers cuisine avec notre chef Olivier. On a envie de mener une vraie éducation culinaire avec les enfants notamment par la lutte contre le gaspillage mais aussi avec un travail sur le goût et l’aspect des produits alimentaires comme les fruits et légumes abîmés.

Pour les thèmes des économies d’énergie et de la récupération, qu’est-ce qui est prévu ?

Quand arrivera l’hiver, on va se concentrer sur la manière d’économiser le chauffage. Pour la gestion de l’eau, des récupérateurs d’eau de pluie vont être mis en place, cela permettra d’arroser nos espaces verts quand viendra l’été. Quant au thème de la récupération, cela va notamment passer par des ateliers palette durant lesquels on va réaliser notre mobilier. Avec l’atelier couture, on va aussi réfléchir à la création de coussins et poufs avec du rembourrage fait-maison.

Ces trois thèmes seront donc très présents dans le quotidien du CAL…

Oui, et tant mieux ! Le but étant que ces démarches deviennent des réflexes pour les enfants. Des temps de bilan avec les équipes d’animation seront régulièrement au programme afin de mesurer l’avancée de ces projets de manière quantitative et qualitative.

Lire la suite
Ongi Ettori à Bi-Izarrak !? (Bienvenue à Bi-Izarrak)
Ongi Ettori à Bi-Izarrak !? (Bienvenue à Bi-Izarrak)

Bi-Izarrak est une association amie des JSA depuis toujours. Elle gère un site de trois hectares niché dans une forêt sur les hauteurs de Bidart au pays basque ; un lieu idyllique que les JSA réinvestissent pour leurs prochains séjours notamment ceux de cet été.

Bidart…Une ville qui évoque le paradis des surfeurs mais pas seulement. Située au cœur du pays basque, cette petite ville au charme fou vous plonge dans l’ambiance de ses terres verdoyantes aux demeures bardées de colombages et volets rouges. Sur les hauteurs de la ville, au cœur d’une forêt, se trouve le site de l’association Bi-Izarrak étendu sur trois hectares.

Au départ, il n’y avait qu’une ferme nommée « Ithurbidia » datant de 1706. Rachetée dans les années 50 par deux paroisses bordelaises, St Ferdinand et St Augustin, elle fût entièrement rénovée : «Tout était en terre battue, il n’y avait rien au départ », raconte Laurence Barbier, la directrice de Bi-Izarrak. Petit à petit, à la ferme originelle se sont ajoutés d’autres bâtiments, des terrains de jeux... L’objectif ? Accueillir les jeunes du quartier pour des séjours en été notamment. « La première colonie s’est tenue en 1959 », précise la directrice. Nombreux sont les aînés du quartier St Augustin à y avoir séjourné durant leurs vacances.

Les JSA ont leur lot de souvenirs là-bas y ayant organisé plusieurs séjours par le passé. Ils ont décidé de réinvestir ce lieu. « Cela faisait longtemps qu’on organisait nos séjours ailleurs depuis plusieurs années, en Espagne, en Corse ou encore du côté des Landes... explique Alain Vigneau, responsable du Pôle jeunesse. En raison de notre amitié historique et de notre partenariat, nous avons choisi de retourner sur le site de Bi-Izarrak à Bidart pour nos séjours ».

Il faut dire que le lieu vaut le détour. Tout y est pour faire vivre aux enfants des vacances de rêve. Aujourd’hui, le site peut accueillir jusqu’à 150 personnes sur plus de trois hectares. A la ferme originelle se sont ajoutés trois bâtiments : deux dortoirs comprenant des chambres et salles de bains et un dernier plus imposant et isolé, baptisé « Izar-Perdia ».

Outre le confort des lieux, c’est le cadre qui frappe les esprits : situé sur les hauteurs de Bidart, on aperçoit l’océan depuis la ferme. « On est à 20 minutes à pied de la plage » précise Laurence. Quand on remonte le site vers l’ouest, on pénètre dans une grande forêt qui ne demande qu’à être investie par les enfants pour y fabriquer des cabanes, jouer aux aventuriers ou organiser des ateliers land-art. « La proximité de l’océan nous permet d’organiser des stages de surf ou de paddle, explique la directrice du site. Nous ne sommes pas loin de l’Uhabia, une rivière bordée d’une voie verte, l’idéal pour organiser des sorties à vélo ».

A quelques minutes de Bidart, la chaîne des Pyrénées plonge dans l’océan. A cet endroit se situe la Rhune, célèbre sommet à la vue saisissante sur l’Atlantique ; la destination parfaite pour organiser des randonnées.
Entre océan, forêt et montagne, Bi-Izarrak promet des séjours au cœur de la nature que les JSA sont impatients de faire (re)découvrir aux enfants du quartier !

Au fait, Bi-Izarrak…ça veut dire quoi ?
Cela signifie « deux étoiles » en basque. L’une représente St Augustin et l’autre St Ferdinand, les deux paroisses qui sont à l’origine de ce projet.

Lire la suite
Le club des pré-ados des JSA : l’école de l’autonomie
Le club des pré-ados des JSA : l’école de l’autonomie

Depuis le mois de septembre, Genna embarque les pré-ados du quartier dans ses…ou plutôt « leurs » aventures tous les mercredis et durant les vacances scolaires ; un club où priment la solidarité, l’amitié et l’autonomie.

On peut dire que ce fichu covid-19 met des bâtons dans les roues de Genna : « L’objectif initial était de faire sortir les jeunes des JSA après plusieurs années passées au centre d’accueil et de loisirs. Je voulais les dépayser et aussi organiser des visites, des voyages… Mais actuellement…impossible de mettre tout cela en place. Alors on s’adapte ».

Cela dit, même si une pointe d’amertume perce dans ses propos, Genna a su s’adapter à la situation : les mercredis, à défaut d’aller vadrouiller hors les murs, elle et sa bande de pré-ados se sont lancés dans un projet sur place : aménager une salle des JSA en espace cocooning : « Il s’agit de celle située près de l’atelier de Jean-Marie. Nous allons en faire un lieu cosy avec des canapés, des beaux luminaires… On utilise beaucoup d’objets de récupération ». Après cette activité « déco-aménagement », les jeunes terminent la journée au LAB.

Durant les vacances, les pré-ados mènent des projets variés comme en octobre où le thème du cinéma était à l’honneur. Avec l’aide de Corentin, animateur spécialisé dans la bande-dessinée et le montage vidéo, les jeunes ont réalisé un petit court-métrage : « On avait une semaine pour mener ce projet et on a réussi ! Les ados se sont beaucoup investis, imaginant le scénario, trouvant les costumes. Le résultat est épatant » !
Film "Pikamort, panique au club couture"

A Noël, Genna a choisi le thème de l’animation. Les pré-ados ont dû mettre en place un grand jeu destiné aux petits de moyenne et grande section du centre de loisirs. « Ils ont joué le jeu à fond, se réjouit Genna. Ils ont inventé une sorte de chasse aux trésors avec des défis, ils se sont déguisés. Tous se sont beaucoup amusés, petits et grands. S’occuper des petits leur a donné une grande responsabilité qu’ils ont prise à cœur ».

Durant les vacances, les jeunes doivent également gérer leurs repas. Un budget leur est imparti. A partir de celui-ci, ils choisissent leurs menus en faisant leurs courses eux-mêmes avant de rejoindre la cuisine de la Maison des 5 Sens où ils sortent les tabliers pour mettre la main à la pâte. « Rapidement, ils ont rééquilibré leurs menus pour éviter de manger trop gras. A la fin de la semaine, ils étaient tous dans une démarche « healthy et bio » !

Pour les vacances de février, c’est justement le thème de la cuisine qui sera à l’honneur.
Le club ados s’annonce gourmand !

Lire la suite
Inscriptions vacances février et printemps
Inscriptions vacances février et printemps

Les inscriptions aux vacances de février et de printemps ont déja  commencées
N'hésitez pas à vous inscrire sur le portail des JSA :  https://jsabordeaux.portail-defi.net/

Lire la suite
Emballez vos cadeaux dans des furochikis !
Emballez vos cadeaux dans des furochikis !

Une fois les cadeaux de Noël déballés, il est parfois un peu effrayant de voir la quantité de papier qui termine à la poubelle… Pour éviter cela, il existe une solution zéro déchet venue tout droit du Japon : les furoshikis.

Depuis des siècles, les japonais ont l’habitude d’emballer leurs cadeaux ou transporter des objets dans des carrés de tissus grâce à une technique de pliage et de nouage bien efficace. Cette méthode assez simple permet de faire un double cadeau aux amateurs de couture : le tissu ainsi utilisé comme emballage pourra être recyclé en pochette ou chouchou pour les cheveux ! Et pour les autres qui ne savent même pas ce qu’est le chas d’une aiguille, ce carré de tissu pourra servir pour un prochain cadeau.

Lire la suite
Le Noël des JSA
Le Noël des JSA

Le corona virus n’empêchera pas les JSA d’offrir aux enfants du Centre d’Accueil et de Loisirs un dernier mercredi haut en couleurs ! Le blanc dominera ce mercredi 16 décembre…

Comme tous les ans, le dernier mercredi de l’année est l’occasion de célébrer Noël aux JSA. Les animateurs sont à pied d’œuvre pour faire de cette journée un moment magique pour les enfants du Centre de Loisirs. Lors de la réunion de préparation de ce mercredi un peu spécial, les idées ont fusé. « On va s’adapter aux contraintes en vigueur pour offrir une belle journée aux enfants, annonce Hugo Lopenague, le responsable du CAL élémentaire. On va notamment mettre l’accent sur la décoration ». Une forêt de sapins va inonder la cour des JSA pendant qu’un canon à neige habillera leurs branches d’une délicate (fausse) neige. « Ce sont les enfants qui vont confectionner les décorations de ces sapins », précise Hugo. L’atelier couture sera mobilisé pour l’occasion. D’autres animateurs ont prévu la réalisation d’origamis, de fresque de Noël. La Maison des arts va confectionner des boules à la neige. Le LAB sortira l’imprimante 3D pour réaliser des porte-clés et la découpeuse numérique pour faire des autocollants. Un grand sapin composé des empreintes des mains des enfants est également en projet.

L’agenda du Père Noël prévoit sa venue aux JSA ce mercredi 16 décembre. Il prendra le temps de se faire tirer le portrait avec les enfants lors de séances photos. Des animateurs et les enfants vont aussi fabriquer des passe-têtes pour des clichés originaux.

Ce mercredi sera d’autant plus particulier qu’il sera l’occasion pour bon nombre d’enfants de retrouver leurs activités habituelles momentanément interrompues par le dernier confinement. En effet, si l’épidémie ne repart pas à la hausse, toutes les activités extrascolaires reprendront ce mercredi 16 décembre...un vrai cadeau de Noël pour les férus de gym, volley, danse ou encore dessin !

Lire la suite
Y’a de la vie dans le jardin !
Y’a de la vie dans le jardin !

Deux fois par semaine, des enfants de moyenne et grande section de l’école Flornoy investissent le jardin de la Maison des 5 Sens lors d’ateliers nature menés par Frédérique et Mehdi.

« Les séances sont divisées en deux, explique Mehdi. Pendant que Fred est au jardin, je suis dans la maison pour un atelier de sensibilisation à l’environnement ». Avec Fred, les enfants ont les mains dans la terre, plantant fleurs et herbes diverses. Ils découvrent les outils de jardinage et apprennent à les utiliser. Ce vendredi, c’est la classe de Moyens et grandes sections de Maîtresse Sophie qui investit le jardin. Chjara et Victoire recouvrent leurs salades de paillage : « Ça leur fait une petite couverture pour ne pas qu’elles aient froid l’hiver, racontent les jeunes jardinières. De leur côté, Séraphin et Charlotte creusent un trou dans la terre avant d’y insérer une belle plante. « On est dans le vivant ! Les enfants ont un rapport instinctif avec la nature, s’enthousiasme Fred. Ils ne réfléchissent pas quand il faut plonger les mains dans la terre ».

Avec Mehdi, l’ambiance est plus didactique : « Lors de ma dernière séance, je leur ai parlé des oiseaux du jardin. Ils devaient reconnaître les mésanges ou encore les merles d’après des photos que je leur montrais et nos propres observations à l’extérieur. Bientôt, on évoquera les insectes. L’objectif est d’ouvrir le regard des enfants à la vie du jardin. On souhaite qu’ils aient un regard plus connaisseur et curieux sur tout ce qui s’y passe ». Pour cela, Fred et Mehdi utilisent beaucoup le questionnement et l’observation comme outils pédagogiques. « Nous les guidons dans leur réflexion, le but étant qu’ils comprennent d’eux-mêmes ».
Ce cycle de trois séances s’achèvera avec la présence des petites sections, de futurs jardiniers en herbe qui rejoindront Fred et Mehdi l’année prochaine !

Lire la suite
Des bulles aux JSA
Des bulles aux JSA

Arrivé il y a 10 ans aux JSA, Corentin Loth jongle entre son investissement au sein de l’association et son métier de coloriste de bandes-dessinées. Rencontre avec un garçon qui met de la couleur autour de lui…surtout du vert !

« Quand je suis arrivé aux JSA en tant qu’animateur, c’était mon premier boulot, se souvient Corentin. J’ai commencé avec de l’animation classique avant de rejoindre « les p’tits futés ». C’était l’équivalent de la Maison Verte. On menait des ateliers nature dans le jardin de Ste Monique », un programme sur mesure pour cet animateur à la fibre écologique. Cependant, depuis 4 ans, Corentin s’est éloigné des arbres pour se rapprocher des écrans en rejoignant le LAB : « Ici, les enfants apprennent les bases de la programmation informatique. Ils découvrent également la robotique. Au départ, tout se déroulait à Maître Jean avec Nico et Raphaël. Puis, le LAB a déménagé à la Maison de Quartier. Nico étant devenu responsable des CP/CE1 du CAL, j’ai pris son relais en animant l’atelier le mercredi », explique Corentin.

« J’avais envie de faire bouger les choses »

Engagé dans son quotidien pour le développement durable, Corentin a naturellement été appelé par Mehdi (NDLR : le responsable Développement Durable des JSA) pour le seconder dans sa mission : « Notre objectif est de trouver des solutions pour accompagner les JSA dans leur transition écologique. Des poubelles de tris sélectifs ont été disposées au pied de la salle Claude Barbier. Des régulateurs d’eau vont bientôt être installés aux robinets, nous envisageons également de remplacer les éclairages énergivores par des ampoules à LED. » Cette liste non exhaustive des projets menés par Mehdi et Corentin ne cesse de s’allonger. « Je suis content que Mehdi ait fait appel à moi car c’est un sujet qui me touche. J’avais envie de faire bouger les choses. On est bien suivis par la Direction, c’est très encourageant », se réjouit Corentin.

Engagé également en tant que délégué du personnel, Corentin porte donc plusieurs casquettes aux JSA. « Je trouve important que les salariés puissent travailler dans de bonnes conditions. Mon rôle est de faire le relais entre eux (NDLR : les salariés des groupes 1 et 2) et la direction ».

« Mon jeu vidéo quand j’étais ado, c’était photoshop »

Animateur du LAB, responsable Développement Durable, délégué du personnel…L’engagement et l’attachement de Corentin pour l’association est évident, cependant, il n’y pas que les JSA dans sa vie !

C’est dans l’univers de la bande-dessinée qu’il navigue la majeure partie de son temps. Fils de l’auteur Bruno Loth, il baigne dedans depuis l’enfance. « J’ai toujours dessiné et regardé mon père travailler. Mon jeu vidéo quand j’étais ado, c’était photoshop », avoue l’animateur du LAB. Alors quand Bruno s’est retrouvé dans l’urgence il y a quelques années, c’est à son fils qu’il a fait appel pour colorer sa bande-dessinée. « J’ai adoré travailler avec lui. Alors moi qui pensais m’engager professionnellement dans la voie de l’animation, j’ai finalement décidé de me lancer dans la BD ». Désormais, Corentin est le coloriste officiel de son père et gère maintenant sa maison d’édition, « Libres d’Images » qui propose des ouvrages sociaux et historiques. Par ailleurs, il travaille sur trois autres projets : «  Je suis l’encreur et coloriste d’une bande-dessinée sur le thème du Japon médiéval réalisé par Eric Descombes. Je colore également un autre ouvrage de Flores Talamon édité chez « Boîte à Bulles » sur le thème de l’initiation au yoga. Enfin, poursuit-il, je travaille également pour une bande-dessinée écrite par une journaliste sur les lanceurs d’alerte. Il s’agira de dix témoignages. Cet ouvrage sera édité chez Delcourt ».

Ses talents de dessinateur, Corentin en fait profiter les JSA : il a réalisé l’illustration présentant les poubelles de tri et a réalisé le logo « planète JSA » qui estampille ses actions menées avec Medhi. Un jour, il sortira peut-être sa propre bande-dessinée…Peut-être que les JSA l’inspireront pour le scénario ?

Lire la suite
« MERCRE’dis-moi tout », le journal des petits reporters des JSA
« MERCRE’dis-moi tout », le journal des petits reporters des JSA

Une fois par mois en moyenne, une petite troupe de journalistes en herbe se retrouve les mercredis matins pour réaliser son propre journal distribué ensuite aux enfants du Centre de Loisirs. Immersion dans ce drôle de comité de rédaction…

Trouver les sujets, préparer les interviews, mener ces entretiens, photographier les sujets, réfléchir aux illustrations… Préparer ce journal est un travail qui nécessite quatre mercredis matins durant lesquels les petits journalistes plongent dans l’univers du journalisme et apprennent également à travailler ensemble.

Pour réaliser « MERCRE’dis-moi tout », certains doivent se confronter à leur timidité, c’est le cas lorsque nous réalisons des micros-trottoirs par exemple. « Quels sont vos gestes quotidiens pour préserver la planète » ? Pas facile de poser la question à un inconnu qu’on croise dans la rue ! Pas facile non plus de recopier les réponses sur son petit carnet ! Etre reporter n’est pas si simple mais les enfants jouent le jeu avec sérieux et concentration.

Le journal est aussi l’occasion d’en savoir plus sur certains métiers. Des parents ou grands-parents disponibles les mercredis matins prennent le temps de rencontrer les petits journalistes pour répondre à leurs (très) nombreuses questions. 
Durant l’entretien, certains de l’équipe de rédaction ont pour mission de prendre les photos qui illustreront ensuite l’article. Une fois toutes les questions posées, la discussion se poursuit naturellement. La curiosité des enfants est sans limite, leurs interrogations sont parfois plus audacieuses, plus poussées que celles des adultes d’où des entretiens particulièrement passionnants ! Nous avons ainsi rencontré un papa médecin-urgentiste, un autre qui travaille chez Colissimo (on a ainsi pu connaître les coulisses de l’envoi de colis), une maman députée, une grand-mère qui avait été sage-femme ou encore, un oncle cuisinier.

« MERCRE’dis-moi tout » est aussi l’occasion pour les enfants de partager leurs coups de cœur culturels en littérature, cinéma, musique et jeux vidéo.

Les photos et illustrations du journal sont entièrement réalisées par les enfants.

Une fois sortis de l’imprimante, les numéros de « MERCRE’dis-moi tout » s’arrachent comme des petits pains. Un succès bien mérité…Marie, l’animatrice de cette activité est très fière de ses petits reporters ! ;-)

Lire la suite


Actualités



Evènements

  • Organisation des Mercredis

    Retrouvez ici les informations concernant les lieux et horaires d'accueil des enfants pour la journée du mercedi ! Maternelles : Télécharger ...

  • Dématérialisation des dossiers d’inscription

    Chers adhérents et futurs adhérents, Afin de faciliter vos démarches, nous mettons en place la dématérialisation des dossiers ...

  • Dates Inscriptions 2021-2022

    Retrouvez toutes les informations pratiques pour les inscriptions 2021-2022Télécharger le fichier (inscriptions-2021-2022-.pdf)


Tous les évènements