Nous suivre sur Facebook 05 56 98 45 05

Culture

Les ados des mini-toques
Les ados des mini-toques

Tous les mercredis en fin de journée, c’est l’heure d’enfiler le tablier pour les ados cuisiniers. Autour d’Olivier, ils apprennent les gestes de bases et quelques recettes à reproduire chez eux.

Aujourd’hui au menu, les ados préparent des naans, des petits pains d’origine indienne agrémentés de « vache qui rit ». Olivier leur apprend à pétrir puis rouler la pâte de manière à former des naans parfaits. Parmi les cuisiniers en herbe, il y a Maxime, un fidèle de l’atelier. « Ce que je préfère, c’est la pâtisserie, ma spécialité, d’ailleurs, ce sont les fraisiers ! Grâce à l’atelier des mini-toques, je peux donner des idées à ma mère pour la préparation des repas. Aussi, quand je serai étudiant, sachant cuisiner, je ne mangerai pas que des pâtes » prévoit le jeune garçon !

Olivier apprécie le fait de travailler avec ces jeunes cuistots : « Il y a un bon esprit de groupe, une vraie complicité notamment avec ceux qui viennent depuis quelques années. Je les vois grandir ». « Bientôt, tu nous verras avec des cheveux blancs » ajoute Maxime en rigolant !

La diversité autour du plan de travail

« Je reçois tout type d’élèves » précise le chef qui accueille notamment Louis dans son groupe, porteur d’un handicap. « Je m’adapte au rythme de chacun. Cette diversité permet à tous de s’accepter les uns les autres ». Louis est bien heureux de participer aux ateliers d’Olivier car son rêve, dit-il, c’est devenir cuisinier !
La cuisine est aussi un moyen de canaliser l’énergie débordante de certains. La rigueur et la précision qu’exige cette activité reste un bon moyen d’apprendre la patience et l’attention.

Dans le courant de l’année, Olivier compte inviter tous les parents de ces jeunes cuistots pour leur faire goûter les réalisations de leurs enfants. «  Avant la pandémie, on faisait ce genre de banquet trois fois par an. On a été forcé d’arrêter mais je compte relancer cette initiative cette année ». Affaire à suivre !...

Lire la suite
Une nouvelle au studio de danse
Une nouvelle au studio de danse

La famille JSA accueille un nouveau membre : Aurélie Sebti, professeure de danse jazz. Elle fera ses premiers pas au studio de la Maison de Quartier le mercredi 15 septembre. En attendant la rencontre avec ses nouveaux élèves, Aurélie nous raconte son histoire avec la danse.

« J’ai toujours dansé ! Pourquoi ? Je ne sais pas mais ça a toujours été vital pour moi » reconnaît Aurélie. En effet, son univers familial ne la prédestinait pas à cette activité : ses parents tenaient un bar-restaurant. Ce fut d’ailleurs sa première scène : « Je dansais pour les clients quand j’étais petite ! Mes parents n’ont jamais pu faire en sorte que je suive des cours…faute de temps sûrement. Mais ça ne m’a pas empêchée de danser et de me nourrir de cet univers. Je regardais des clips, des films, je lisais des livres sur la danse…Je suis devenue autodidacte, développant ma propre manière de danser ».

Après ses études de littérature, Aurélie a pu enfin suivre des cours. Elle partait alors de zéro. Certes, la passion, la volonté, l’état d’esprit et la force morale d’un danseur étaient là, mais pas la technique : « En fait, j’avais commencé à danser avant d’apprendre ! J’ai démarré avec une professeure de danse jazz. Au bout de deux ans, j’avais le niveau pour auditionner à une école pluridisciplinaire. C’était à Toulouse, j’ai obtenu l’EAT (épreuve d’aptitude technique) et par la suite, j’ai pu passer mon diplôme d’état au CEFEDEM de Bordeaux».

Désormais professionnelle, Aurélie a pu partager sa passion par l’enseignement : « J’ai travaillé au conservatoire de Paris, de Colombes, à l’académie de danse Vanessa Feuillatte de Bordeaux, à l’école ADAGE… ». Et la liste ne s’arrête pas là. Outre l’enseignement, Aurélie a foulé des scènes diverses en tant qu’artiste, que ce soit pour des comédies musicales, pour un orchestre itinérant, au cinéma… « Je fais aussi partie d’une compagnie de danse parisienne depuis douze ans. Et je participe régulièrement à des happenings, des projets vidéo ». C’est donc avec une solide expérience professionnelle et une passion sans faille qu’Aurélie arrive au studio des JSA.

Les JSA, une nouvelle page…

Et c’est avec beaucoup d’enthousiasme et de curiosité qu’elle envisage sa première rentrée à la Maison de Quartier : « Etre entourée de professeurs d’autres disciplines artistiques me plaît énormément ! On va pouvoir échanger nos idées et collaborer avec l’école de musique, le théâtre ou encore les arts plastiques. Et j’ai hâte de faire connaissance avec mes nouveaux élèves ». Ces derniers vont avoir affaire à une professeure bienveillante, à l’écoute, passionnée et exigeante aussi : « Ce qui compte le plus pour moi, c’est la créativité. J’essaie de la développer le plus possible afin que les élèves passent un moment de danse qui ait du sens. Cela dit, précise-t-elle, la technique jazz est exigeante physiquement et musicalement. Alors je suis moi-même exigeante ! Mes cours sont assez cadrés mais on ne fait jamais la même chose. Je module de façon subtile ! Il y a quelques rituels comme l’échauffement évidemment mais aussi les pliés, dégagés, isolations, dissociations, travail de la colonne vertébrale, battements, pirouettes, traversées, improvisations et variations. Je fais en sorte de créer du désir, du changement et des surprises, poursuit la professeure. Aussi, pour développer leur créativité, je propose des moments d’improvisation durant lesquels les élèves doivent, par exemple, intégrer les mouvements appris ou bien travailler des notions comme la musicalité, la prise d’espace, les qualités de mouvements spécifiques à la technique jazz, précise-t-elle. L’objectif est que les élèves aient suffisamment de connaissances techniques pour pouvoir aller plus loin, notamment dans l’interprétation ».

Les influences d’Aurélie sont très variées. Impossible de la limiter à un genre ! « Mon style de danse est plutôt fluide et musical, plutôt tourné vers le jazz que le moderne avec des déliés, des accents, beaucoup d’ondulations… mais j’explore tellement de choses en danse ! Le sens du swing et du groove est important. Après, côté musique, je danse sur tout : le swing et le jazz évidemment, mais aussi le trip-hop, l'électro, la musique indé et pourquoi pas le reggae ou la bossa nova. On peut aussi créer des chorégraphies sur des chansons à texte ou des musiques de films. Tant que ça groove et que ça laisse place à l’imagination et l’interprétation » !


Quelques vidéos de ce que peut proposer Aurélie comme exercices :
https://www.youtube.com/watch?v=0YctBHUGIjs
https://www.youtube.com/watch?v=_jjP7Fb8m2k
https://www.facebook.com/watch/?ref=saved&v=1163721363785785

Quelques vidéos appréciées par Aurélie pour découvrir ses influences :
https://www.youtube.com/watch?v=H1R0NwUeez8
https://www.numeridanse.tv/videotheque-danse/political-mother?s
https://www.numeridanse.tv/videotheque-danse/concerto
https://www.youtube.com/watch?v=Q4jy2wrjESQ
https://www.youtube.com/watch?v=8lphegJQ1zs


Lire la suite
Le LAB : pour passer intelligemment du temps devant les écrans !
Le LAB : pour passer intelligemment du temps devant les écrans !

Tous les mercredis, Corentin accueille une dizaine d’apprentis geeks pour diverses activités autour du monde de l’informatique. Le LAB est bien un endroit où passer son temps devant un écran est recommandé !

Même rituel tous les mercredis : au moment du rassemblement, après être arrivés au CAL, les enfants choisissent l’atelier qu’ils souhaitent rejoindre. Certains optent pour la couture, d’autres pour l’atelier arts-plastiques et nombreux sont ceux qui tendent vigoureusement le doigt pour aller au LAB ! Que l’on ne s’y méprenne pas : il ne s’agit pas de passer la journée devant un jeu vidéo abrutissant. Ici, les jeux vidéo, on les invente ! « Celui qu’on a créé avec Léonard consiste à déplacer une boule entre des barres. Si on se prend une barre, on perd une vie et au bout de 10 fois, on a perdu la partie », raconte Guilhem. Grâce au logiciel Scratch, ils ont pu créer leur propre jeu vidéo de A à Z : les règles du jeu, le son, les images, les scores, le chronométrage…tout est entre leurs mains, ils sont les chefs d’orchestre et développent ainsi leur esprit stratégique, leur logique et leur créativité !

Au LAB, on découvre également l’univers de la robotique avec la présence de plusieurs exemplaires de Thymio, le robot éducatif. Grâce au codage et à la programmation, les enfants peuvent choisir les comportements et déplacements du robot. L’intérêt est donc aussi bien ludique que pédagogique.
« Corentin nous apprend plein de choses sur les ordinateurs, racontent Jean et Alexandre. On aime bien programmer les robots et les diriger avec la télécommande. On vient presque tous les mercredis » ! Grâce à Scratch et Thymio, les enfants du LAB réalisent que derrière leurs jeux vidéo favoris, il y a un tout un processus de fabrication qu’ils peuvent eux-mêmes tester chaque mercredi.

Bien entendu, outre Scatch et Thymio, il arrive que les enfants du LAB fassent quelques parties de Minecraft, mais ils peuvent désormais y jouer en ayant conscience du travail qu’a demandé la conception de ce jeu qu’ils adorent. Et qui sait, peut-être que le LAB fera naître quelques vocations de futurs concepteurs de jeux vidéo ?

Lire la suite
Découvrir la musique avec l’instrument
Découvrir la musique avec l’instrument

Tous les lundis après-midi, de bien jeunes musiciens montent au deuxième étage des JSA pour découvrir l’univers de la musique. Leur petite guitare sur le dos ou leur tout petit violon à l’épaule, ils rejoignent leur cours d’instrumentarium, un atelier de découverte des instruments et de la musique.

Penchée sur sa petite guitare, Clara, 6 ans, se concentre pour réaliser la note dictée par Alexandre, son professeur. « Il faut que tu pinces la troisième corde en partant du bas ». Le Sol se fait entendre, « ça fait un peu mal aux doigts » se plaint en souriant la guitariste novice. A l’instrumentarium, les enfants n’attendent pas de savoir lire toute une partition pour découvrir les instruments. La saison est découpée en trois cycles durant lesquels trois instruments seront approchés par les élèves : la guitare avec Alexandre, le piano avec Mathieu et le violon avec Lally : « Cela permet aux enfants de guider leur choix et d’éviter certaines erreurs dans le choix d’instrument » précise l’intervenante.

Chaque séance débute avec une petite leçon de solfège ou une découverte de la musique. Chez Lally, on écoute notamment des chansons de Joe Dassin, une idée suggérée par Marie, petite élève de 7 ans, fan du chanteur : « On doit reconnaître les instruments. Là, c’est du banjo » reconnaît-elle. Quelques petits exercices de solfège permettent aux enfants d’apprendre à lire les notes. Jeanne adore dessiner les clés de sol, Violette raconte qu’ils doivent colorier les notes dans leur manuel « Allegro bambino ».

Les séances se terminent avec l’instrument, un moment apprécié par les enfants : « On a pu toucher au piano, c’était la première fois pour moi, » raconte Violette encore toute émerveillée. Du côté des guitaristes, le pincement des cordes qui chatouille les doigts sensibles émerveille les oreilles : « C’est joli le son des cordes quand ça vibre » raconte Augustin.

A chaque fin de cycle, les trois groupes se réunissent pour jouer ensemble et préparer un petit concert : « Ils apprennent alors à jouer ensemble et à s’écouter. C’est important, notamment pour les pianistes qui ont tendance à jouer plus fort » explique Mathieu, le professeur de piano.

Lire la suite
On garde le rythme semaine 13
On garde le rythme semaine 13











On garde le rythme
avec Stéphane, notre professeur de batterie JSA !

session 3 de Human nature


Deux cours de batterie sans batterie !


Lire la suite
On garde le rythme semaine 12
On garde le rythme semaine 12











On garde le rythme
avec Mathieu, notre professeur de piano JSA !



Lire la suite
On garde le rythme semaine 11
On garde le rythme semaine 11











On garde le rythme
avec Mathieu, notre professeur de piano JSA !



Lire la suite
On garde le rythme semaine 10
On garde le rythme semaine 10











On garde le rythme
avec Mathieu, notre professeur de piano JSA !



Jurrasic park


Dance Monkey

Lire la suite
On garde le rythme semaine 8
On garde le rythme semaine 8











On garde le rythme
avec Mathieu, notre professeur de piano JSA !

Star Wars


Boogie


Jurassic Park


Avec Stephane, notre professeur de batterie
Faire de la batterie sans batterie Act 2 !

Lire la suite
On garde le Rythme semaine 7
On garde le Rythme semaine 7










On garde le rythme
avec Mathieu, notre professeur de piano JSA !

Tinny Trumpets Freaks


Le Boogie


Jurassic Park 



Avec Stephane, notre professeur de batterie
Faire de la batterie sans batterie

Challenge batterie

Maintenant aux élèves de Stéphane de renvoyer leur travail  !

Lire la suite


Actualités



Evènements

  • Organisation des Mercredis

    Retrouvez ici les informations concernant les lieux et horaires d'accueil des enfants pour la journée du mercedi ! Maternelles : Télécharger ...

  • Programmes Vacances de Toussaint 2021

    Accueils proposés pendant ces vacances: Centre de Loisirs des Maternelles (1/2 journée matin avec repas ou journée entière ...

  • Séjours élémentaires et ados Toussaint

    Retrouvez toutes les informations des séjours de Toussaint à Bidart :- Du 25 eu 29 octobre 2021 pour les élémentaires (2015-2011)- Du ...


Tous les évènements